Avenida Vladimir Lénine

Constance Latourte, à travers le récit de son personnage Clémence, donne la parole aux exilés de la dictature de Pinochet au Mozambique. Elle retrace le projet de cette jeune Clémence, une cinéaste novice partie seule à Maputo dans l’objectif de réaliser un documentaire sur l’histoire méconnue d’une génération d’idéalistes ayant fui la dictature de Pinochet pour traverser les rêves et les désillusions de la révolution mozambicaine.

Johanne Lutrot et Julien Tanguy font de ce récit une puissante mise en voix, un véritable spectacle. Leurs voix s’unissent et sont le temps d’une représentation, narratrices du périple de Clémence et témoins de l’histoire oubliée de ces révolutionnaires. Les mots (maux ?) de ces derniers résonnent dans les voix des comédiens et dans la scénographie, parsemée d’objets et de symboles. Le spectacle, ponctué de musiques et de projections soutenant la parole, adapte le récit, alternant lectures et instants de théâtre. De cette lecture théâtralisée naît un hommage sobre et nécessaire à toute une génération dans une délicate mise en lumière. Au-delà de l’hommage, le spectacle investit et questionne des problématiques diverses comme celles de la jeunesse, de l’ambition ou de la création en y faisant écho notamment par sa disposition scénique.
.

Durée : 1h05
Genre : Théâtre documentaire
Discipline(s) : Lecture, Théâtre
Public : Adultes et adolescents à partir de 13 ans
Thématiques : Histoire, Migrations, Révolution, Voyage initiatique, Jeunesse
Espace scénique minimal : 6 mètres d’ouverture par 4 mètres de profondeur

Disponible en tournée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *